Skip to content

La bonne gouvernance: ça passe par Ecolo!

par Barbara Trachte le 28 mars 2014

« Faire de la politique autrement » est une vieille antienne d’ecolo. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles l’écologie politique est ma conviction, et pour lesquelles je me suis engagée.

 Au-delà du slogan, après 5 ans de politique à temps plein, je dois bien constater qu’en matière de bonne gouvernance, ecolo est et reste LE moteur du progrès.

Beaucoup d’exemples illustrent cela, en Wallonie, à Bruxelles, en Fédération Wallonie-Bruxelles, dans les communes et même dans l’accord institutionnel pour la 6e réforme de l’Etat. Je voulais l’illustrer aujourd’hui par deux exemples récents,  l’un au Parlement wallon, où nous sommes dans la majorité, et l’autre au conseil communal de Saint-Gilles, où nous siégeons dans l’opposition.

La semaine dernière, Patrick Dupriez a fait le bilan de son action, et de celle d’Emily Hoyos à qui il a succédé, à la présidence du parlement wallon. On se souviendra des scandales qui avaient éclaboussé cette institution la législature précédente (voyages, indemnités pour fonctions spéciales, indemnités de sortie et autres avantages de la présidence…).

En une législature, le Parlement wallon a fait un bond de 20 ans en matière d’efficacité, de sobriété et d’exemplarité.

Aucun voyage parlementaire du Bureau n’a été réalisé, les fonctions spéciales et leurs indemnités ont été réduites. Les procédures de recrutement ont été objectivées. Le volume de travail s’est accru tandis que les frais de fonctionnement purs ont diminué de 13%. L’informatisation a permis non seulement de faire chuter le nombre de feuilles utilisées par an de 41 à 1 million mais aussi, et je trouve ça particulièrement important, de mieux informer les citoyens de l’activité du parlement et de leurs élus (podcasts, mise en ligne rapide des questions et compte-rendus, diffusion des séances…). On en rêve pour le Parlement bruxellois…

Ce bilan est disponible ici.

L’autre exemple que je voulais souligner ici, concerne la Commune de Saint-Gilles, où ecolo siège dans l’opposition.

Après avoir attendu un an des initiatives de la majorité en ce sens, le groupe ecolo-groen a déposé la semaine dernière un projet de nouveau règlement d’ordre intérieur du Conseil communal. La majorité a alors proposé de ne pas mettre ce projet au vote ce mois-ci, mais de le faire le mois prochain, après une réunion de travail, ce que nos conseillers communaux ont accepté. A l’initiative donc d’ecolo-groen, le conseil communal de Saint-Gilles aura donc bientôt un nouveau règlement d’ordre intérieur, qui permettra de renforcer la transparence, la participation et la qualité du travail des conseillers communaux. Toutes les informations sur ce projet sont disponibles ici.

Le renforcement concret de la transparence de nos institutions, du contrôle démocratique et de l’information des citoyens est et reste donc au coeur du projet écologiste, que l’ont soit dans l’opposition ou la majorité. Et bien souvent les avancées concrètes obtenues le sont à notre initiative.

Dans → Ecolo

Pas encore de commentaires

Répondre

Note: Le XHTML est autorisé. Votre adresse e-mail ne sera jamais publiée.

S'abonner à ces commentaires via RSS