Skip to content

Des jours blancs « plus verts » : les idées sans les moyens…

par Barbara Trachte le 30 juin 2015

Mon collègue Philippe Henry questionnait Joëlle Milquet mercredi dernier à propos du bilan qu’elle faisait des « jours blancs », qu’elle-même et ses collègues régionaux wallons de l’environnement avait déclaré vouloir rendre « plus verts ».

On apprenait alors que la Ministre a à cet effet envoyé in extremis le … 3 juin dernier une circulaire à tous les établissements scolaires les informant qu’une série d’associations, dont des organismes environnementaux, offraient la possibilité d’activités gratuites pour les élèves entre le 22 et le 26 juin.

La presse a, sans surprise, fait état d’un véritable « flop » pour ces activités proposées notamment par les associations environnementales, certaines enregistrant ainsi…  zéro inscriptions.

Si l’idée de lancer des activités d’éducation à l’environnement est excellente, il est regrettable que l’organisation de cette offre ait été si mal préparée par la Ministre. Tant les écoles – en pleine organisation des examens – que les associations ont dû s’organiser dans l’urgence, avec très peu de moyens et pour certaines d’entre elles, pour « rien »…

Ceci est d’autant plus interpellant qu’au même moment où ils lancent ces jours « blancs et verts », les collègues CDH de la Ministre Milquet au gouvernement bruxellois et au gouvernement wallon, procèdent à des coupes drastiques – allant de 15 à 50 % – dans les subsides alloués à ces associations … auxquelles il est paradoxalement demandé « plus »… Mon collègue Arnaud Pinxteren en a parlé ici.

A la rentrée prochaine, nous continuerons de demander une évaluation précise de ces activités et à défendre le soutien et l’indépendance aux associations environnementales, au bénéfice notamment de l’éducation à l’environnement.

Pas encore de commentaires

Répondre

Note: Le XHTML est autorisé. Votre adresse e-mail ne sera jamais publiée.

S'abonner à ces commentaires via RSS