Skip to content
25 Jan 16

Augmentation des frais d’équivalence de diplôme: une mauvaise mesure, de mauvais résultats

par Barbara Trachte

Une des première mesures adoptées par le gouvernement PS-CDH de la Fédération Wallonie-Bruxelles, vous vous en souviendrez, a été d’augmenter les frais d’équivalences de diplômes.

Un an après l’entrée en vigueur de cette mesure, j’ai tenu à interroger la Ministre de l’enseignement à ce sujet, pour faire le bilan de cette mesure. Ce n’est rien de dire qu’il est négatif.

Si la recette totale récoltée par cette augmentation reste à ce jour confuse, alors qu’elle était la motivation essentielle du gouvernement, les effets de la mesure sont à ce stade les suivants : lire la suite…

15 Jan 16

Report de charges du fédéral sur les communes: la Région doit soutenir les communes!

par Barbara Trachte

J’ai déjà abordé à plusieurs reprises (ici et ici) le fait que l’Etat fédéral fait payer ses mesures d’économie par d’autres pouvoirs publics, en l’occurrence essentiellement par les communes. Ce sujet était au coeur de l’actualité ces derniers jours en raison de l’impact du tax shift, c’était aussi le sujet de la séance plénière du jour au parlement bruxellois. J’y ai tenu les propos suivants.

Les communes sont en première ligne pour répondre à deux défis majeurs auxquels fait face notre Région : la lutte contre la précarité et l’essor démographique.

Et c’est ce à quoi elles s’attellent tous les jours. On l’observe à travers le travail des 19 CPAS ou les nombreux projets communaux de création de places dans les infrastructures d’accueil de l’enfance (crèches, écoles). Les communes sont au taquet pour trouver, proposer de nouveaux projets, pour répondre aux appels à projets voire pour les financer en tout ou en partie sur fonds propres.

Les communes sont donc en première ligne pour répondre à deux défis majeurs de notre Région, et paradoxalement les leviers dont elles disposent pour faire face à ces défis sont faibles. Je le rappelle à l’attention de ceux qui remettent régulièrement en cause la gestion financière des communes bruxelloises : les communes bruxelloises affichent une rigueur au moins aussi bonne que celles des autres régions. lire la suite…

7 Jan 16

Stress post-traumatique des enfants migrants : d’abord une question de sensibilisation

par Barbara Trachte

Ce mardi j’ai interrogé la Ministre de l’éducation sur le suivi psychologique spécifique accordé aux enfants migrants. En effet, une proportion importante de ces enfants a été exposée à diverses violences, chez eux ou à l’occasion du trajet qui les a mené jusqu’à chez nous. Près de la moitié d’entre eux développeraient un syndrome de stress post-traumatique, ainsi que d’autres difficultés psychiques dans la suite de leur parcours.

Or, si ces enfants sont pris en charge suffisamment tôt, il est possible de prévenir ces troubles, et, le cas échéant, de les soulager en leur apportant une aide spécifique. C’est dire l’importance non seulement de cette prise en charge, mais également de la sensibilisation à ces troubles. lire la suite…

15 Déc 15

Démocratie locale: si proche et pourtant si lointaine…

par Barbara Trachte

Ce mardi 15 décembre, j’interrogeais le Ministre-Président bruxellois sur le respect de plusieurs règles en matière de démocratie locale : transparence des rémunérations des mandataires, mixité des conseils consultatifs communaux (qui doivent comporter au maximum deux tiers de membres du même sexe), ouverture du journal communal à l’opposition…

Autant de sujets sur lesquels j’ai eu l’occasion d’interroger les ministres en charge à plusieurs reprises depuis six ans… malheureusement sans que les choses n’évoluent de manière très positive.

En effet, la Région s’est dotée de plusieurs règles pour améliorer la démocratie dans les communes, notamment en matière de publicité et de transparence. Dans un contexte où la méfiance des citoyen-ne-s à l’égard des autorités politiques grandit sans cesse, la moindre des choses est en effet de ne pas donner l’impression de cultiver le secret. lire la suite…

13 Déc 15

L’éducation, levier dans la lutte contre le réchauffement climatique

par Barbara Trachte

« Les Parties coopèrent en prenant, selon qu’il convient, des mesures pour améliorer l’éducation, la formation, la sensibilisation, la participation du public et l’accès de la population à l’information dans le domaine des changements climatiques, compte tenu de l’importance que revêtent de telles mesures pour renforcer l’action engagée au titre du présent Accord. »

Tel est le contenu de l’article 12 de l’accord conclu hier à Paris en matière de changements climatiques. Ce n’est sans doute pas l’engagement le plus remarquable de l’accord, mais il n’en reste pas moins que cet article, adopté donc par tous les Etats parties, reconnaît que la participation des citoyens et l’éducation sont des leviers importants dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Or, précisément dans le cadre de la COP21, j’ai participé il y a une semaine à une matinée thématique, organisé par la Ministre française de l’Education nationale, Madame Vallaud-Belkacem, autour de l’éducation au développement durable. Etaient présents des représentants de l’UNESCO, des Ministres de l’Education de différents continents, dont le Ministre marocain, qui a promis d’approfondir le sujet lors de la COP22 à Marrakech, des praticiens de l’éducation au développement durable de divers horizons et des jeunes. lire la suite…

30 Oct 15

Mémoire coloniale: des outils concrets pour s’approprier notre histoire

par Barbara Trachte

Tout récemment et sous l’impulsion de mon groupe, le Parlement francophone bruxellois a organisé une matinée d’étude intitulée « Quand la Belgique va-t-elle faire face à son passé colonial?». Cela a été l’occasion de rappeler à quel point l’enseignement de l’histoire coloniale belge est un enjeu crucial et actuel.

En effet, la méconnaissance de cette période, avec les croyances, les non-dits et silences qui lui sont encore trop souvent associés, a engendré une série de préjugés et de discriminations qui persistent dans notre société. Ces derniers peuvent non seulement imprégner les représentations de tous les jeunes, mais aussi avoir un impact sur le développement identitaire de certains d’entre eux, en particuliers les belgo-africains.

Notre enseignement se doit de participer à la transmission de cette connaissance et à la déconstruction de ces préjugés. Et donc a minima aborder clairement cette période de notre histoire. lire la suite…

13 Oct 15

Les enfants dans la ville

par Barbara Trachte

On a parfois tendance à l’oublier, mais les compétences régionales (mobilité, aménagement du territoire, logement, environnement, architecture…) concernent aussi, et au premier chef, les enfants. Pourtant, les exemples de prise en considération des enfants dans ces politiques foisonnent, il suffit pour s’en convaincre de penser aux ramassages scolaires à vélo, aux crèches et écoles construites en fonction de leurs besoins, aux aménagements faisant la part belle aux espaces de jeux ou aux sourires des enfants lors de la journée sans voiture. C’est de toutes ces expériences, belges et étrangères, dont nous parlerons le 26 octobre prochain au parlement bruxellois. N’hésitez pas à vous inscrire auprès de francesca.costanzo@ecolo.be, tout le monde est le bienvenu!

Le programme sera le suivant:

Introduction
Quelle place pour les enfants et les jeunes dans nos villes ?
Barbara Trachte et Arnaud Verstraete

Quels espace publics pour les enfants et les jeunes ?

Des espaces pour les enfants ou des espaces propres aux enfants : comment dessiner une ville amie des enfants ?
Maria Kylin lire la suite…

21 Sep 15

Rentrée avortée: Bruxelles mérite mieux que son gouvernement

par Barbara Trachte

Un des acquis de la 6e réforme de l’État fut l’attribution à la Région de Bruxelles-Capitale de ce qu’on appelle l’autonomie constitutive. Comme les autres entités fédérées, la Région de Bruxelles-Capitale peut désormais par elle même décider d’un certain nombre de règles relatives à son fonctionnement ou à l’organisation de ses propres institutions. C’est un pas de plus pour faire reconnaître Bruxelles comme une Région à part entière.

En application de cette autonomie constitutive, et à la première occasion, le parlement bruxellois a dès lors décidé d’avancer la rentrée parlementaire qui jusque là était fixée par le fédéral au 3e mercredi d’octobre, ce qui faisait de nous les bons derniers de la classe politique belge. C’est ainsi que dorénavant, et pour la première fois cette année, la rentrée du parlement bruxellois aura lieu le 3e lundi de septembre, soit ce lundi 21.

Quelle ne fut toutefois pas notre stupéfaction d’apprendre la semaine dernière que si, en effet, les travaux du parlement reprennent ce lundi 21, il n’en va pas de même des travaux du gouvernement, puisque la déclaration de politique générale qui traditionnellement sonne la rentrée et balise les travaux politiques de l’année ne sera pas lue ce lundi mais… à la mi-octobre, soit comme avant ! lire la suite…

7 Juil 15

Bulletin contre frais scolaires: un deal illégal!

par Barbara Trachte

Comme chaque année, à l’heure des remises de bulletin, la presse a relayé le fait que certaines écoles refusent de délivrer leur bulletin aux élèves dont les parents n’auraient pas encore réglé la totalité des frais scolaires.

Cette pratique, qui s’apparente à un chantage est choquante, discriminatoire et régulièrement dénoncée, notamment par le Délégué général aux droits de l’enfant, qui nous rappelle régulièrement que les pratiques en termes de frais scolaires sont souvent stigmatisantes pour les élèves issus de familles pauvres.

Cette pratique est par ailleurs illégale, ce que la Ministre a rappelé aux écoles par circulaire. Des procédures spécifiques de recouvrement doivent en effet être prévues pour régler les litiges relatifs aux frais scolaires, sans que ceci ne puisse avoir de conséquence sur la poursuite de la scolarité de l’élève. lire la suite…

30 Juin 15

Des jours blancs « plus verts » : les idées sans les moyens…

par Barbara Trachte

Mon collègue Philippe Henry questionnait Joëlle Milquet mercredi dernier à propos du bilan qu’elle faisait des « jours blancs », qu’elle-même et ses collègues régionaux wallons de l’environnement avait déclaré vouloir rendre « plus verts ».

On apprenait alors que la Ministre a à cet effet envoyé in extremis le … 3 juin dernier une circulaire à tous les établissements scolaires les informant qu’une série d’associations, dont des organismes environnementaux, offraient la possibilité d’activités gratuites pour les élèves entre le 22 et le 26 juin.

La presse a, sans surprise, fait état d’un véritable « flop » pour ces activités proposées notamment par les associations environnementales, certaines enregistrant ainsi…  zéro inscriptions. lire la suite…